X
Identifiant Mot de passe
  Administrer le blog Créer un Blog ToutApprendre Test de langues
fourtoulitterofilosoficopoeticomic
Wednesday 23 July 2014, a 18:03
toujours pour le pire...
 

 

Si j'étais fataliste, je garderais mon calme, je compterais les points.
Aucune horreur ne m'empêcherait de dormir. La sottise me ferait rire, comme me ferait rire l'acharnement des humains à sacrifier leurs meilleurs chances de vivre dans la paix et la fraternité.
Les humains optent presque toujours pour le pire par une tournure d'esprit qui met l'ambition et le besoin de dominer en tête de l'attelage.
 
( “ Tout m'énerve “ de Georges Picard )
 
 
 
Cliquer sur les photos pour en connaître la provenance

 

 
 
 
 
 

Monday 21 July 2014, a 00:47
égoïsme...
 

 

Ce serait de l'égoïsme
d'avoir une vie intérieure
et de ne pas l'extérioriser un peu.
 
( Philippe Bouvard ) 
 
 
 
 
Ti-clic sur la photo-montage de Flym
pour consulter son blog désopilant.

Saturday 19 July 2014, a 07:48
litière géante...
 

 

 

Après 15 minutes de calvaire, je sors du métro. Et là, attention. Y'a des personnes estivales partout. Jupe, sandales, short, marcel, un vrai défilé de mode marseillais ! Quand il fait beau à Paris après une semaine de temps absolument dégueulasse, c'est un peu l'événement de l'année. Puis tu continue à avancer et tu vois un cortège de vélib ( peut-être en hommage au Tour de France ), des skates, des rollers, des trottinettes, des poussettes, des bolosses dans des décapotables avec la musique de merde à fond, et des motos... Je devais dormir quand Delanoë a crié dans la radio : Mesdames et messieurs, sortez vos plus belles montures pour aller frimer sur la rue de Rivoli ! Je sais pas, j'ai dû rater un truc. Attendez, y'a même des pousse-pousse ! C'est bizarre quand même : depuis quand Paris, c'est devenu Pékin ? Bon je continue à marcher, et que vois-je ? Oh, mais c'est un défilé de la marque Rayban ! Ah non, c'est juste que tous les parisiens ont décidé d'en porter cet été. Ah... Blague à part, c'est dingue quand même. On dirait limite une secte. Je poursuis ma route et passe sur la place de l'Hôtel de ville où se déroule un concert gratuit d'un groupe inconnu. Je m'arrête 3 secondes et demi quand soudain des mecs me sifflent et m'appellent avec la plus grande élégance du monde : “ Wesh princesse ! T'es charmante hein ! Tu viens profiter de la rée-soi avec nous t'as vuuu ? “.  Ok, alors je vais être très claire et peut-être casser un mythe, mais bon ça peut plus durer. Certes je porte une robe avec des fleurs roses pour un look trop girly, mais NON, je ne suis pas une princesse. Je rote, je pète et parfois même je fais caca. Alors on arrête de croire que du sang royal coule dans mes veines. Merci bien. 
J'arrive finalement dans ce haut lieu de la jet set parisienne : Paris Plage.  Alors pour situer rapidement, Paris Plage c'est du sable sur du goudron et des parisiens qui se croient à Biarritz. Enfin non. Cette année, la ville de Paris a voulu aller plus loin que le “ vous êtes dans le sud, détendez-vous “, elle a installé des cabanes de sauveteur pour faire comme à Malibu ! Sauf que les sauveteurs, c'est pas des David Hasselhoff et des Pamela Anderson en maillot de bain rouge. Non. Nous, on n'a que Jean Luc et Robert en gilet jaune fluo. Bon bah, tant pis hein. Faudra bosser le casting pour l'année prochaine, c'est tout. D'ailleurs en parlant de sécurité, à Paris Plage y'a aussi des policiers en rollers ! Après les flics en voiture, les flics à moto, les flics à vélo, les flics en rollers, la prochaine étape c'est quoi ? Les flics en skate ? Les flics en trottinette ?
Alors oui, Paris Plage, c'est d'abord des gens. On en trouve plein. Y'en a qui râlent parce qu'il y a trop de monde et qui voudraient une plage privée rien que pour eux ( des parisiens de base quoi ), d'autres qui lisent des magazines people ou des livres ( mais ça c'est plus rare ) assis dans le sable ( youhou, ça change de l'herbe ), des groupes de jeunes qui s'épanouissent en ne faisant rien du tout et des couples qui se tiennent la main et qui trouvent ça trop romantique ( vomi ). Pourtant, à Paris Plage, la majeure partie de la population, c'est les gamins. Y'en a partout : des mioches en maillot de bain, des mioches qui courent, des mioches qui couinent, des mioches qui mangent des glaces... Des gosses. Que des gosses ! Alors, bon à la limite, ok pour les mioches qui braillent. Mais vous aussi, vous trouvez ça mieux quand les parents s'en occupent ? Non, parce que pour moi, c'est la base du bon sens. Eh bah non, visiblement, pas pour tout le monde. Les gamins courent partout sans surveillance, te pousse, et te cogne. Normal. ALLO, vous avez pas oublié qu'on est au bord de la Seine ? Parce que moi bah le mioche qui me dit pas pardon quand il me pousse, si personne le surveille, mais je le jette à l'eau ! Qu'il nage, ça lui fera des palmes ! Non, mais.
Paris Plage c'est aussi le concept de l'importation de la plage dans Paris. Donc, y'a des glaciers qui vendent la boule de glace à 2 euros ( cher ), des buvettes avec plein de gens qui font la queue ( il faut se saouler pour s'évader de cet enfer ), des matelas, des parasols, des transats 4 places ( bah oui, à Paris, on voit plus grand qu'ailleurs pour bien se la raconter ), des brumisateurs géants nuls et des douches géantes très moches... D'ailleurs, à ce propos, j'ai juste une question : les mecs, vous n'avez pas oublié comme un truc ? Votre plage là, elle est en bord de Seine, non ? Bah, scoop de l'année : la Seine, elle est verte et elle pue. Donc, on ne peut pas se baigner dedans ( à moins de vouloir mourir de mort inconnue )... Alors à quoi ça sert d'avoir des douches ? A rien ! Ca ne sert absolument à rien ! Sauf peut-être aux batailles d'eau des gamins en maillot de bain. D'ailleurs, parlons-en de l'eau. On nous sermonne toute l'année pour une lumière allumée et un tirage de chasse en trop parce qu'il “ faut penser à la planète “et puis là, c'est carrément la fête. Vous vous foutriez pas un peu de notre gueule par hasard ? Y'en a partout de l'eau qui coule pour rien, là. Alors, on y pense plus à la planète ? Ah bah non, c'est Paris Plage...
Bref. Paris Plage, c'est encore des activités ludiques pour occuper les parisiens beaufs, au nombre desquelles on compte : le babyfoot, le vélo-cross pour gamin, la pétanque ( pour faire comme à Marseille ), et... les massages gratuits de 10 minutes ! La plus belle invention du monde depuis les “ Free hugs “ ! Non, mais c'est quoi cette mode de vouloir toucher les gens gratuitement dans la rue ? Je ne comprends pas. Y'en a beaucoup des gens qui se disent : “ Tiens, je n'ai rien à faire aujourd'hui : et si je me faisais tâter le corps par des inconnus devant tout le monde “ ? Paris Plage, c'est également des gens bizarres. Des filles qui font du topless ( à Paris, en plein centre-ville, logique ), des clowns qui font des ballons, des mecs qui font du mime en roller ( j'ai pas compris le concept ), un type qui jongle avec un ballon sur de la musique ( ouais, c'est du foot/fitness quoi ), et un autre type qui raconte des blagues pas drôles très fort...
Je ne comprends pas pourquoi tous les gens fous ont tous les ans la même idée :
“ Tiens cette année, je vais encore faire des trucs incompréhensibles sur les quais, ça va être trop rigolo  ! “... 
 
La Boitameuh
 
 
 
 
Ti-Clic sur la photo du haut
pour découvrir l'excellent blog 
“ LA BOITAMEUH “
dont est issu ce texte.
 
Ti-Clic sur le dessin de Chimulus
pour consulter son blog.

Tuesday 15 July 2014, a 18:05
conscience professionnelle...
 

 

 

Moi j'en connais un, un gynécologue ;
pour ne pas perdre la main pendant les vacances,
il repeint le corridor en passant la main par la boite aux lettres.
 
( Coluche )
 

Monday 14 July 2014, a 08:30
trop forts...
 

 

 

Rien à dire  !
Les Allemands ont gagné logiquement hier soir leur 4ème Coupe du Monde.
Ils ont été les meilleurs sur l'ensemble du tournoi même si les Argentins, en finale, sont passés très près de l'exploit.
Ne pas oublier les gros soucis vécus par les champions du Monde face aux Français et Algériens...
Vive le Foot Hexagonal  !
 
l'père Cantoche
 
 
 
Ti-clic sur la photo pour lire l'article de “ Maxifoot “. 
 
 

Sunday 13 July 2014, a 09:35
Fouto Mania...
 

 

 

Pénalty
 
 
Braves gens, écoutez, écoutez le doux son,
Qu'en entrant dans les buts vient produire un ballon.
Mille voix en délire hurlent leur délivrance,
Admirant les fouteux s'embrassant dans les transes !
De tels exploits montrant si haute intelligence,
Leurs auteurs aussitôt, ont si belle prestance,
Qu'ils renvoient dans l'oubli les grands faits historiques,
Les discours politiques, inventions et techniques.
Sur les écrans télé supplantant les ministres,
Quand leurs propos géniaux aux ondes on enregistre,
Ils deviennent idoles, on les couvre d'euros.
On parle Panthéon pour ces sublimes héros. 
 
D'ailleurs, entendez les, ces parfaits virtuoses,
Dont les médias mendient un avis sur les choses :
Aux leaders politiques, ils donnent la leçon.
Prodiguant subtilement des conseils de gestion,
Ils proclament haut et fort de grandes indignations. 
Sur toutes les questions, ils ont des solutions,
Comme l'éducation, la monnaie, les régions,
Les discriminations et toutes religions.
Sur tous les grands sujets, ils donnent la méthode
Et par leurs attitudes, influencent la mode.
Ils sont d'autant plus forts que leur belle sagesse,
Les fait vivre où l'impôt est d'insigne faiblesse.
 
Le foute guérit tout, c'est la drogue absolue.
Il lave les cerveaux, les vide et c'est voulu.
Bien mieux que lavements, dialyses, aspirine,
Les antibiotiques ou vaccins, l'insuline.
Il anesthésie l'homme, aussi son jugement,
Altère ses pensées et l'obsède en dormant.
La pandémie fouteuse endort comme un haschisch
Dont l'euphorie réjouit les pauvres et les riches.
Le soir d'un très grand match, le français ne fait rien,
Et devant sa télé, son souffle il retient.
Stop aux invitations, aux rendez-vous galants ;
Même les amoureux ont déserté leurs bancs.
 
Dans les matchs de foute, au vu des statistiques,
Un but est rareté, un haut fait historique,
Une curiosité, une exception magique,
D'esprits purs le prodige, un miracle mythique.
Car dans ce jeu étrange, un score un-à-zéro
Est bien le plus fréquent ; et chez des maestros !
Personne ne veut voir, qu'avec si peu de buts
C'est surtout le hasard qui fera le vaincu.
Sur le terrain de jeu, c'est l'arbitre, la clef ;
Et c'est de son humeur que dépend le succès !
Tel hors jeu est-il sûr, qu'un arbitre a cru voir ?
Et puis ce pénalty ? où on s'est laissé choir...
 
A quoi reconnaît-on la grandeur des nations ?
A leurs niveaux de vie, aux belles inventions ?
A leur agriculture ou à leur industrie ?
A leurs grands politiques, à leurs démocraties ?
Vous êtes dans l'erreur : ce qui fait leur aura,
Que dans chaque pays, le peuple l'aimera,
Ce sera le renom du foute national
Qui fera dans le monde un pays capital.
Mieux que ses sous-marins, mieux que ses porte-avions,
Il vendra ses joueurs, ses coupes et ses fanions !
Moins chère que LA bombe, une équipe championne,
De la gloire d'un peuple en brandit la couronne.
 
Alors, laissez tomber les thèses didactiques,
Les grèves et élections, les partis politiques.
Suivez plutôt le foute et l'humeur des joueurs,
Leurs lectures et loisirs, leurs manies, leur labeur,
Entrainements d'enfer, avec crampes et horions,
Drames et vague à l'âme, envies, chagrins, passions...
Pour leurs anniversaires, ayez plein d'attentions,
Etudiez bien leurs goûts, leurs hautes distractions,
Leurs vacances ? Assez zen ? Sont-ils assez repus ?
Tous faits fondamentaux pour voir marquer des buts.
Car leur moral fragile est de nos jours, sans doute,
Le meilleur argument d'une équipe de foute.
 
J'entends tel avant-centre évoquant sa grand-mère,
Cet ailier droit touchant parlant de son grand-frère,
Ce joueur “ hollandiste “ dans sa belle colère,
Et ce goal brésilien qui adore la bière !
Ou bien cet espagnol risquant de divorcer
Parce que du ballon, sa femme en a assez !
C'est mieux que du Verlaine et me tire des larmes !
Pour ce sport, c'est si beau, que les âmes se charment !
Je ne lis plus Hegel, Stéphan Zweig ou Flaubert :
A ces grands romanciers, l'Equipe je préfère.
J'ai jeté mes Nothomb, d'Ormesson, Beigbeder,
Du Dieu foute, à présent, je veux voir les mystères !
 
Pensons à nos champions ; il faut qu'ils se délassent.
Sont-ils bien protégés, isolés de la masse ?
Sont-ils bien reposés ? Et nourris ? Et logés ?
Ne sont-ils pas stressés, surmenés ou inquiets ?
On oublie les impôts, les modernisations,
Les déficits, la dette et la spéculation.
Le foute est donc la clef pour résoudre les crises,
Les putschs et les faillites ou les grèves qui nuisent :
Envoyer nos ministres à des stages de foute,
Leur apprendrait comment éviter la déroute.
S'ils voulaient bien se mettre aux chaussures à crampons,
Leurs cendres à eux aussi, iraient au Panthéon.
 
    
       Jacques Grieu

Thursday 10 July 2014, a 10:29
quésaco...?
 

 

 

Technocrates :
C'est les mecs qui, quand on leur pose une question, une fois qu'ils ont fini de répondre, tu comprends plus la question que t'as posée.
 
( Coluche )
 

Wednesday 09 July 2014, a 08:36
Sensation !
 

 

Hier soir au Brésil :
1/2 Finale Coupe du Monde 2014
 
Brésil 1 Allemagne 7
 
Trop forts, nos amis Allemands.
Un grand Bravo !
Respect pour nos Bleus qui n'ont encaissé en 1/4 de Finale qu'un tout petit but
sur “ coup de pied arrêté “ devant une telle équipe.
Respect pour le grand foot Brésilien 5 fois vainqueur de la Coupe du Monde.
Pensée pour le Peuple Brésilien.
 
    l'père Cantoche
 
 
 
ti-clic sur la photo pour consulter
les autres publiées sur le site “ rtl.be/sport “

Monday 07 July 2014, a 23:11
pourquoi...
 

 

Pourquoi faire des enfants ?
Au nom de quoi ?
Pour en faire quoi ?
Quelle légitimité a-t-on pour faire surgir du néant un être auquel on ne propose qu'un bref passage sur cette planète avant retour vers le néant dont il provient ?
 
( “ La puissance d'exister “ de Michel Onfray )
 
 
 
 
Ti-clic sur le dessin pour consulter
le merveilleux site de Zelba
 
 

Sunday 06 July 2014, a 13:25
oups !
 

 

Un homme fait ses courses à Auchan quand il remarque une grande blonde canon qui lui fait un petit signe de la main et lui sourit. Il s'approche et s'adresse à elle gentiment :
--- Excusez-moi, on se connait  ?
Elle répond en souriant  :
--- Je peux me tromper, mais je pense que vous êtes le père d'un de mes enfants...
Les souvenirs du type le renvoient vers la seule et unique fois où il a été infidèle et il demande  :
--- Nom de Dieu, tu ne serais pas la petite cochonne que j'ai sautée sur une table devant tous mes potes lors de la beuverie de Noël au boulot, pendant qu'une de tes copines me fouettait avec un céleri mouillé et qu'une autre me poussait un concombre dans le trou de balle  ?
--- Euh non...
répond-elle en rougissant jusqu'aux oreilles,
--- Je suis la nouvelle institutrice de votre fils  !
 
 
 
 
Merci à Michelv qui m'a envoyé par email cette blague délicate.
Rougis pas Michel  !
 
Ti-clic sur la photo pour consulter le site où je l'ai trouvée.
 

Saturday 05 July 2014, a 07:47
ce regard...
 

 

 

L'intensité de ce regard.
Si grave, si lointain.
Est-ce une antique sagesse, est-ce une pensée muette mais millénaire qui étincelle un court moment dans les yeux ouverts du nouveau-né ?
Ce regard est-il la trace d'un savoir profond, absolu, qui bien vite va s'effacer et dont l'être humain ne retrouvera que quelques bribes éparses au cours de sa vie consciente ?
Ou bien ce regard n'est-il que le miroir de notre immense étonnement ?
 
( “ Naissances “ de Pierre Péju )
 
Ces yeux sans blanc, profonds et vagues, sont fait avec un peu de l'abîme dont ils sortent.
 
( “ Journal “ de Jules Renard )
 
 
 

Monday 30 June 2014, a 08:24
vouloir, pouvoir...
 

 

 

Ou bien Dieu veut éliminer le mal et ne le peut ; Ou il le peut et ne le veut ; ou il ne le veut ni ne le peut ; Ou il le veut et le peut. S'il le veut et ne le peut, il est impuissant, ce qui ne convient pas à Dieu ; S'il le peut et ne le veut, il est méchant, ce qui est étranger à Dieu. S'il ne le peut ni le veut il est à la fois impuissant et méchant, il n'est donc pas Dieu. S'il le veut et le peut, ce qui convient seul à Dieu, d'où vient donc le mal, ou pourquoi Dieu ne le supprime t-il pas ?
 
( Epicure )
 
 

Saturday 28 June 2014, a 11:32
Oubli...
 

 

 

l'père Cantoche a encore oublié ses lunettes...
 
 
 
 
Ti-Clic sur la photo pour découvrir le blog de Jojo.

Thursday 26 June 2014, a 16:30
lapalissade...
 

 

J'ai souvent remarqué, pour ma part, que les cocus épousaient de préférence les femmes adultères.
 
( Alphonse Allais )
 

Sunday 22 June 2014, a 06:55
Esprit de contradiction...
 

 

--- Chers téléspectateurs, Bonsoir.
Ce soir, j'ai invité sur notre plateau Norman Saint John Polevauter qui, depuis quelques années contredit les gens...
--- Je ne contredis pas les gens.
--- Vous m'aviez dit que vous le faisiez.
--- Je n'ai jamais dit une chose pareille.
--- Oh, je vois. Bon, je recommence.
--- Non, vous ne recommencerez pas.
--- Chut !  Polevauter, si je comprends bien, vous ne contredisez pas les gens. 
--- Si, c'est ce que je fais.
--- Et quand n'avez-vous pas commencé à contredire les gens ?
--- Et bien, j'ai commencé en 1952.
--- 1952 ?
--- 1947.
--- Ah, il y a donc 23 ans.
--- Non !
 
( Les Monty Python )
 

Wednesday 18 June 2014, a 08:13
Ici, Londres...
 

 

 
 
 
Les chefs qui, depuis de nombreuses années, sont à la tête des armées françaises, ont formé un gouvernement. Ce gouvernement, alléguant la défaite de nos armées, s'est mis en rapport avec l'ennemi pour cesser le combat. Certes, nous avons été, nous sommes, submergés par la force mécanique terrestre et aérienne de l'ennemi.
Infiniment plus que leur nombre, ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui nous font reculer. Ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui ont surpris nos chefs au point de les amener là où ils en sont aujourd'hui.
Mais le dernier mot est-il dit  ? 
L'espérance doit-elle disparaître  ? 
La défaite est-elle définitive  ? 
Non  !
Croyez-moi, moi qui vous parle en connaissance de cause et vous dis que rien n'est perdu pour la France. Les mêmes moyens qui nous ont vaincus peuvent faire venir un jour la victoire.
Car la France n'est pas seule  !
Elle n'est pas seule  !
Elle n'est pas seule  !
Elle a un vaste Empire derrière elle. Elle peut faire bloc avec l'Empire britannique qui tient la mer et continue la lutte. Elle peut, comme l'Angleterre, utiliser sans limites l'immense industrie des Etats-Unis. Cette guerre n'est pas limitée au territoire malheureux de notre pays. Cette guerre est une guerre mondiale. Toutes les fautes, tous les retards, toutes les souffrances, n'empêchent pas qu'il y a dans l'univers, tous les moyens nécessaires pour écraser un jour nos ennemis. Foudroyés aujourd'hui par la force mécanique, nous pourrons vaincre dans l'avenir par une force mécanique supérieure. Le destin du monde est là.
Moi, Général de Gaulle, actuellement à Londres, j'invite les officiers et les soldats français qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s'y trouver, avec leurs armes ou sans leurs armes, j'invite les ingénieurs et les ouvriers spécialistes des industries d'armement qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s'y trouver, à se mettre en rapport avec moi.
Quoi qu'il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas.
Demain, comme aujourd'hui, je parlerai à la radio de Londres.
 
Charles de Gaulle.
 
 
 
 
Ti-clic sur l'excellent dessin de Kichka
pour découvrir son site.

Monday 16 June 2014, a 09:33
trop...
 

 

 

Qu'est-ce qu'ils en font de leur argent les patrons qui gagnent trop d'argent  ?
Ils achètent trop. Ils ont trop.
Trop de vêtements dans le dressing  :
25 pulls en cachemire, 50 chemises en soie, 15 vestes en tweed, 20 pantalons en flanelle, 15 jeans, 15 pantalons en lin, 30 costumes...
Ils ne peuvent pas tout mettre en même temps. Ils auraient trop chaud. Ils hésitent devant 30 paires de chaussures.
Comme ils tardent à choisir une montre dans leur collection de 20 montres, ils arrivent souvent en retard à leur bureau.
Trop de voitures dans le garage  :
la Ferrari, la Rolls, la Lancia, la BMW, la Smart... ils ne peuvent monter dans toutes à la fois.
Ils ont trop de maisons  ;
l'hôtel particulier à Paris, le chalet en Suisse, la bastide en Provence...
Leur carte de visite déborde. On ne peut plus rien écrire dessus.
Trop de numéros de téléphone. On ne sait plus où les joindre.
Trop de tout, et je ne parle pas des impôts...
Parfois, ils souhaiteraient gagner moins, ils essayent, mais ils n'y arrivent pas, les pauvres.
 
( “ Trop “ de Jean-Louis Fournier )
          lu le 15 Juin 2014 

Sunday 15 June 2014, a 10:20
Jogging...
 

 

Mon grand-père a commencé à faire 10 kms par jour quand il a eu 60 ans. Aujourd'hui il en a 88, et on n'a pas la moindre idée de l'endroit où il se trouve.
 
( Ellen de Generis )
 
 
 
 
Ti-clic sur la photo
pour découvrir le site où je l'ai trouvée.

Monday 09 June 2014, a 08:56
abécédaire potavrais ( 5 )
 

 

 
 
 
Hagarde :
Qualifie une femme qui a eu un malaise.
Exemple : J'ai assisté à la relève de l'hagarde.
 
Haltérophilie :
Sort qui donne soif. Quand on a fini de soulever des haltères, il faut se désaltérer.
 
Havre ( Le ) :
Ville de Grâce
 
Hein :
On ne dit pas “ Hein ? “. On dit “ Comment ? “.
 
Hémorroïde :
Pus du cul.
Affection qui peut atteindre tout le corps chez les trous du cul.
 
Hérault :
Beau département.
Exemple : Qu'il est beau l'Hérault.
 
Héritage :
Argent de proche.
Avoir du feu.
 
Hêtre :
Arbre difficile à reconnaître.
Exemple : Hêtre ou ne pas hêtre, voilà la question.
 
Homosexuel : 
Quand les lesbiennes coucheront avec les gays, l'homosexualité disparaîtra.
 
 
 
Imbécile :
Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, je l'ai toujours dit.
 
Impasse :
Là où mène la politique du gouvernement. Là où mènerait la politique de l'opposition si elle était au pouvoir.
 
Ingénieur agronome :
Col chic dans les prés.
 
Incinérer :
Brûler le feu.
 
Intermittent du spectacle :
Artiste à qui la recherche du cachet donne des migraines.
 
 
 
( “ Dictionnaire “ de Gédé )
 
 
à suivre
 
 
 
 
ti-clic sur le H pour consulter le site de Gédé.
ti-clic sur le I pour consulter le site où j'ai trouvé ces photos.

Sunday 08 June 2014, a 09:29
tite gâterie...
 

 

 Un jour d'hiver bien frisquet, un couple court le matin à la fraîche, passant devant un petit bois, la femme dit :
-- On s'arrête pour que je te fasse une petite gâterie ?
-- Non, pas ce matin !
-- Ha, ha ! Tu as peur d'avoir une petite bite avec ce froid ?
-- Non, j'ai peur que tu claques des dents !

Saturday 07 June 2014, a 11:24
pluie sur Roland Garros...
 

 

“ Météo-France nous annonce un risque d'averse dans vingt minutes environ. “
Sur le court, les couleurs ont changé d'un seul coup. La terre orangée a pris une matité rougeâtre, presque brune. Derrière les juges de ligne, les bâches vert pâle BNP imposent soudain une atmosphère de piscine couverte, de gymnase ennuyeux. Il ne pleut pas vraiment encore, mais une espèce de bruine doit flotter dans l'air, car les contours s'amollissent.
Vient cette seconde redoutée où la serveuse regarde vers le ciel, puis vers l'arbitre. Imperturbable sur sa chaise, ce dernier annonce paisiblement 15-30. Il doit montrer qu'il ne va pas se laisser faire : une des deux joueuses a toujours intérêt à ce que le match soit interrompu. Le jeu se poursuit, mais on ne prête plus trop attention au score. La pluie va venir. Il y a ainsi des choses que l'on redoute en sachant bien qu'elles viendront quand même. Quand l'averse s'abat, indiscutable et franche, on se résigne sans soupir. En quelques secondes, l'arbitre est au bas de sa chaise, les raquettes de rechange et les serviettes ont disparu au plus profond des sacs, les ramasseurs déploient la grande bâche molle et sombre.
Alors on n'a plus rien à faire. Devant l'écran de télé, on a presque l'odeur des tilleuls rimbaldiens dans les allées de juin. Comme les vrais spectateurs, on flâne dans sa tête, en attendant. Il y a ce calme, ce rien, ce Paris suspendu de la porte d'Auteuil. Toutes les technologies, toutes les frénésies publicitaires et sportives focalisées sur le tournoi prennent un petit coup de lenteur mélancolique. Demain Dimanche, il fera beau pour la finale du simple-hommes, on le sait bien, la terre sera rouge arène et les téléobjectifs déploieront leur museau monstrueux. Mais maintenant il y a un peu d'ennui, l'envie d'une tasse de thé, d'un pull à enfiler même s'il fait très doux. Il pleut sur Roland-Garros.
 
Philippe Delerm

Friday 06 June 2014, a 07:44
avancer debout...
 

 

C'est le moment. L'aube se lève et nous commençons à apercevoir la plage au loin dans un nuage de fumée. Notre tour est venu. Les hommes se mettent debout, ajustent leur équipement et leurs gilets de sauvetage, alors que des obus tombent de tous côtés, et que plusieurs embarcations ont déjà été coulées. Nous chargeons nos armes, nous déverrouillons les sécurités ; la plage se déroule devant la proue  de la péniche d'assaut. Le signal de la barre m'informe que nous allons aborder, la rampe est abaissée et nous sautons avec le sergent dans 1,50 mètres d'eau. Je me retourne : les hommes sont déjà dans l'eau et s'éparpillent pour échapper aux balles qui sifflent autour de nous et qui frappent l'eau pour la plupart. C'est une sensation de fin du monde. Il nous faut parcourir à peu près 500 yards dans l'eau, sans pouvoir courir étant donné la profondeur, sans pouvoir ramper, avec une seule possibilité : avancer debout...
 
Alfred Birra
8th Infantry Regiment ( USA )
 
( Paroles du Jour J
Lettres et carnets du Débarquement, été 1944 )
 

Wednesday 04 June 2014, a 14:43
le non institutionnel...
 

 

Le projet de réforme est à peine connu... Et c\'est la volée de bois vert attendue. Il y a d\'abord la droite, qui oublie qu\'elle fut elle-même à l\'origine d\'un projet de regroupement régional. Mais c\'était différent! Fillon proposait en 2009 une fusion des régions \" sur la base du volontariat \"... On attend d\'ailleurs encore les volontaires. La réforme Hollande n\'a rien à voir, elle a été \" dessinée sur un coin de table \", à la va-vite, sans concertation... Bref, comme d\'habitude Hollande est nul !

Et comme d\'habitude, la droite n\'est pas seule à le dire. Côté Front de Gauche les mots sont encore plus durs que ceux de la droite. Mélenchon avec le sens de la mesure qu\'on lui connait dénonce \" les nabots \" qui jouent à redécouper la France et veulent \" démanteler la République \". Rien que çà ! Les écolos dénoncent l\'impréparation du projet, ça ne mange pas de pain, et les centristes sont évidemment pour la réforme, mais une autre, comme toujours. Ajoutons à ces refus, le rejet par avance d\'une partie des patrons de régions, socialistes, dont aucun, apparemment, n\'est pleinement satisfait, dont chacun aurait accepté sans problème une autre fusion, avec une autre région, dans d\'autres conditions, en commençant par ceci ou par cela... mais pas ce projet là ! Et l\'on revient à la case départ : il est impossible de réformer la France.

Pourtant, on ne peut pas dire que ce projet n\'ait pas été préparé. Il correspond peu ou prou aux préconisations de trois rapports successifs. Pondus par des personnalités de différents horizons : Jacques Attali, Jean-Pierre Raffarin, Pierre Mauroy et Edouard Balladur. Mais qu\'il y a loin de la coupe aux lèvres! Pour faire capoter le projet tous les arguments sont bons. Les petits barons régionaux dénoncent la création de \" grandes baronnies \", dont on comprend qu\'elle vont les priver d\'une partie de leur petit pouvoir. Le prétexte officiel étant de faire des économies, chacun démontre qu\'il n\'y en aura aucune. Au contraire, cela pourrait même coûter plus cher, puisqu\'il faudra aligner les salaires d\'une région à l\'autre vers le haut, nous explique l\'un... et embaucher de nouveaux fonctionnaires pour compenser les distances à parcourir affirme un autre... Et pourquoi 14 et pas plutôt 12 ou 7, ou 20 ? Bref le projet dont Hollande attendait, dit-on, qu\'il le relance dans l\'opinion est bien mal né.

Qu\'aurait-il fallu faire ? Ouvrir une concertation avec les élus jusqu\'à ce qu\'il y ait un consensus sur le sujet ? C\'est ce que préconisait Fillon, on a vu le résultat. Les élus ne sont jamais prêts à renoncer de bon cœur à une seule de leurs prérogatives. Faire un référendum ? Aucune chance d\'aboutir, la consultation serait devenue un plébiscite pour ou contre Hollande. Si l\'on admet qu\'il est nécessaire de procéder à la simplification du mille-feuilles administratif français, il  n\'y avait pas d\'autre méthode. Si l\'on veut bien considérer que la dissémination des compétences entre Régions, Départements, communes, communautés de communes, pays, agglomérations... représente un coût important pour la France, en double-emplois, perte de temps et d\'énergie, blocage de projets... il n\'y avait pas d\'autre méthode. Et peu importe si telle fusion eut paru plus judicieuse que telle autre, il fallait imposer un point de départ.

Maintenant que le redécoupage est proposé, il faut aller plus loin. Le gouvernement a promis d\'accepter les modifications qui feront consensus. Que les élus qui regrettent de n\'avoir pas été plus consultés s\'entendent entre eux pour améliorer le projet ! Ce sera évidemment plus difficile que de trouver un consensus pour le démolir. Mais c\'est ainsi que les choses pourront avancer. Ensuite, pour que tout cela ne reste pas un gadget, il faudra organiser un véritable transfert de compétences vers les régions, d\'une part, vers les communautés de communes, agglomérations ou métropoles d\'autre part, en préparant la disparition des départements. Pour être plus efficace dans le développement économique, tout en maintenant le lien de proximité avec les citoyens. Et puis, il ne faudra pas perdre de vue l\'objectif d\'économies. Pour éviter le reproche de jacobinisme qui est fait au gouvernement, le parlement devrait légiférer pour imposer aux nouvelles régions une réduction significative du montant obtenu par addition des budgets antérieurs. En fixant un pourcentage minimum d\'économies, le législateur laisserait chaque région libre de ses choix, et garantirait la bonne fin de la réforme.

L\'enjeu est là, démontrer qu\'à l\'instar d\'autres pays, on peut avoir des politiques publiques plus efficaces, à moindre coût, sans sacrifier nos services publics. Tous les hommes politiques, ou à peu près, disent le souhaiter ardemment... A un moment, il faut le faire ! Et cesser de tergiverser.

    

Michel Lépinay

 

 

Ti-clic sur le dessin du haut pour consulter l\'excellent blog de Michel Lépinay.

Ti-clic sur le dessin du bas pour consulter le non moins excellent blog \" Normandie.Canalblog \".

 

 

 

 

Monday 02 June 2014, a 08:25
exercice et incarnation...
 

 

Caligny n\'était pas idiot, Lartigue le savait bien, et la politique était nécessaire. Pour Lartigue cependant, le monde se divisait entre ceux qui exercent le pouvoir et ceux qui l\'incarnent. L\'exercer, c\'était décider, mettre en place, exécuter. L\'incarner, c\'était faire des papouilles aux électeurs, prononcer des discours écrits par d\'autres, déposer des gerbes le 11 novembre. Et tous ceux qui délaissaient le premier monde, où, dans la discrétion, on gouverne la France, pour rejoindre le second, dans lequel prévalent hystérie et petites phrases, le laissaient franchement dubitatif.
Jean Lartigue ne désobéissait jamais à son ministre. Ne pas lui mentir, ne pas le trahir. Toujours l\'informer et, surtout, toujours le mettre en situation de décider. Ou en tout cas d\'en avoir l\'impression.
 
( “ L'heure de vérité “ de Gilles Boyer et Edouard Philippe )
 
 
 
Cliquer su le dessin de Frapar pour découvrir son site
 

Saturday 31 May 2014, a 18:10
Fin de pause...
 

 

Attention, mesdames et messieurs, dans un instant on va commencer
Installez-vous dans votre fauteuil bien gentiment
5, 4, 3, 2, 1, 0, partez, tous les projecteurs vont s\'allumer
Fourtoulitterofilosoficopoeticomic va se réanimer dans un instant

Attention, mesdames et messieurs, c\'est important, on va commencer
C\'est toujours la même histoire depuis la nuit des temps
L\'histoire de la vie et de la mort, mais nous allons changer le décor
Espérons qu\'on la jouera encore dans 2000 ans...
 
 
 
 
Ti-clic sur la photo pour écouter la chanson de Michel Fugain

Thursday 01 May 2014, a 14:16
pause
 

 

Fourtouliterrofilosoficopoeticomic
en pause jusqu'à fin Mai.
Vous pouvez éteindre vos ordis,
sortir respirer le bon air de la mer,
de la campagne et de nos montagnes.
Ecouter les chants des oiseaux.
Bref, reprendre une vie normale.
A plus, Ami(e)s fidèles.

Tuesday 29 April 2014, a 12:59
Ne pas haïr...
 

 

Si la haine répond à la haine,
comment la haine finira-t-elle ?
 
( Bouddha )
 
Un peu de mépris
épargne beaucoup de haine .
 
( Jacques Deval )
 
Je ne hais que la haine .
 
( Tristan Bernard )
 
Ignorance mène à la peur,
la peur mène à la haine
et la haine conduit à la violence .
 
( Michael Moore )
 
La haine est la colère des faibles .
 
( Alphonse Daudet )
 
Ô vous frères humains, connaissez vous la joie de ne pas haïr ?
Ô vous, frères humains, vous qui pour si peu de temps remuez, immobiles bientôt et à jamais compassés et muets en vos raides décès, ayez pitié de vos frères en la mort, et sans plus prétendre les aimer du dérisoire amour du prochain, amour sans sérieux, amour de paroles, amour dont nous avons longuement goûté au cours des siècles, bornez vous, sérieux enfin, à ne plus haïr vos frères en la mort.
Ainsi dit un homme du haut de sa mort prochaine.
 
( Albert Cohen )
 
 
 
 

Friday 25 April 2014, a 15:20
Abécédaire potavrais ( 4 )
 

 

 
Faim :
La faim justifie les moyens.
 
Fainéant :
Adepte du principe 
“ Ne fait jamais le jour même ce que tu peux faire faire par un autre le lendemain “.
 
Famine :
S'il n'y avait pas de famine, il n'y aurait pas assez de nourriture pour tout le monde.
 
Fatigue :
Affection causée par le travail mais non reconnue comme maladie professionnelle.
 
Faucon :
Vrai oiseau.
 
Fesse :
Hémisphère qui va toujours par paire pour former le cul autour du trou du même nom.
 
Fesses :
Sans les fesses, le trou du cul ne serait rien.
 
Film X :
Comme un puzzle, il est terminé quand toutes les pièces se sont emboitées les unes dans les autres.
 
Fils de pute :
Y a pas de honte à ça.
 
Fou :
C'est ainsi que l'on qualifie ceux qu'on ne comprend pas.
 
Foufoune :
Forêt rarement vierge.
 
 
 
Garde-meubles :
Endroit où l'on prend nos malles en souffrance.
 
Gastro-entérite :
Affection qui laisse des traces chez les sans-papiers.
 
Gay :
Homosexuel de bonne humeur.
“ Si t'es gay, ris donc ! “
 
Genève ( Convention de ) :
Convention qui réglemente les guerres. Ainsi les nations peuvent faire la guerre légalement et tuer les gens à condition de rester dans des règles raisonnables. 
 
Génie militaire :
Contradiction.
 
Glu :
Maîtresse des colles.
 
Gode :
Gode save the gouine.
 
Gourde :
Mot féminin qui n'a pas de masculin.
 
Grand père :
Vieux de la vieille.
 
 
à suivre...
 
 
( “ Dictionnaire “ de Gédé )
 
 
 
 
 
Photo trouvée sur le site :

Tuesday 22 April 2014, a 09:13
Qui suis-je...?
 

 

Mais qu'est-ce donc que je suis ?
Une chose qui pense.
Qu'est-ce qu'une chose qui pense ?
 
Je suis comme un milieu entre Dieu et le néant.
 
( Descartes )
 
L'Homme est Dieu par la pensée.
 
Ignorant d'où je viens, incertain où je vais.
 
( Lamartine )
 
A l'éternelle triple question :
“ Qui suis-je ? D'où viens-je ? Où vais-je ? “,
je réponds :
“ Je suis moi, je viens de chez moi, et j'y retourne “.
 
( Pierre Dac )
 
 
 
 
Illustration : Photo ( Copyright “ JPL “ )
Cliquer sur le coucher de soleil de Jean Paul 
pour ouvrir son superbe album de photos.

Sunday 20 April 2014, a 08:44
Oups... joyeuses Pâques !
 

TROMPE(RIE)

 

 

 

( Cliquer sur le dessin )  

Thursday 17 April 2014, a 10:58
fais gaffe
 

 

 

Fais gaffe, Poutine  !
l'père Cantoche t'a à l'œil...
 
 
 
 
 
l'père Cantoche au Kremlin.
Photo-montage de mon gendre Nicolas.
( Copyright NC / Reprod int sous peine de poursuites du KGB )

Tuesday 15 April 2014, a 09:13
paradoxes...
 

 

J'aime mieux être
homme à paradoxes
qu'homme à préjugés.
 
( Jean Jacques Rousseau )
 

Sunday 13 April 2014, a 10:57
Tu serais quoi ?
 

 

La prof d'une école à Marseille demande à ses élèves :
-- Qui est supporter de l'OM parmi vous, les enfants  ?
Tout le monde lève la main sauf le petit Bernard dans un coin de la classe près d'un radiateur.
-- Bernard, pourquoi ne lèves-tu pas la main comme tous tes petits camarades  ?
-- Je suis Havrais et supporter du HAC, madame  !
La prof lui demande des explications.
-- Ma maman et mon papa sont pour le HAC et toute ma famille est pour le HAC, donc moi aussi.
Très énervée la prof se met à hurler :
-- Et si ta mère était une salope, ton père un enculé et toute ta famille des bons à rien, tu serais quoi toi  ???
-- Un supporter de l'OM, madame.
 
 
 
Pour lire mes articles sur le HAC,
cliquer sur la photo

Thursday 10 April 2014, a 10:59
un songe...
 

 

 
Pourquoi douter des songes ?
La vie, remplie de tant de projets passagers et vains, est-elle autre chose qu'un songe ?
 
( “ Paul et Virginie “ de Bernardin de Saint-Pierre )
 
 
 
 
 
Cliquer sur la photo trouvée sur le site “ La pensée Multiple “.
 

Wednesday 09 April 2014, a 11:20
superbe expo
 

 

 
                 Venez nombreuses et nombreux
                   découvrir les Peintres Havrais
                        Espace Claude Monet
                       18 rue Reine Elisabeth
                face à la Mairie de Sainte Adresse
                    tous les jours de 14h à 18h.
             ( Les jeudis et vendredis 14h à 19h30 )
              Dernier jour, le vendredi 18 avril 2014.
 
 
Illustration du haut : Affiche expo ( Cliquer dessus ).

 

Illustration du bas :

Tableau de Charlotte Abecassis.

Cliquer dessus pour admirer son site.

 

Tuesday 08 April 2014, a 00:52
Hoax...
 

 

En général, l-en-tête contient une injonction inquiétante :  A diffuser avant interdiction.  Souvent, la conclusion lance un défi :  Oserez-vous faire suivre ?  Entre les deux, des textes aux couleurs criardes, des reproductions d-images pas toujours bien scannées, des vidéos ou des Power-Point bricolés. Le propos ? Des variations sur quelques thèmes récurrents : le dénigrement des musulmans, la critique virulente de François Hollande, de ses ministres ou de ses proches, la dénonciation des impôts et des gaspillages d-argent public. Tous, ou presque, sont ponctués de remarques désabusées ou d-exclamations scandalisées. Tous, ou presque, colportent des informations fausses, des rumeurs ou des intox. Des hoax (canulars), comme on dit désormais.

 

Ce sont des messages qui proviennent d-amis, proches ou lointains, et que l-on fait suivre à d-autres relations. Glissés entre des diaporamas de beaux paysages et des florilèges de blagues salaces, ils composent de longues chaînes dont chaque lecteur est un maillon. Prolongements modernes de procédés anciens : au XVIIIe siècle, déjà, les chaînes de lettres intimaient à ceux qui les recevaient de faire suivre, sous peine de terribles malédictions.

 
 
Avec l-apparition d-Internet, ces courriers inquiétants, et si addictifs, ont pris une nouvelle forme : les emails. Les hoax y ont connu leur âge d-or, avant de migrer vers de nouveaux moyens de diffusion, les réseaux sociaux. Mais certaines catégories de la population, moins à l-aise avec la technique, n-ont pas suivi le mouvement. Nombre de personnes âgées sont restées rivées aux chaînes d-emails. Sur fond de méfiance croissante envers les médias traditionnels, ces échanges constituent, pour elles, une autre manière de s-informer. Ces messages, dont l-idéologie est à sens unique, ont-ils contribué au passage à l-acte d-une partie du troisième âge jusque-là rétive à voter pour le Front national ?
 
 
Entre nous, on vous appelle les journaleux et on ne vous croit plus, décoche cette septuagénaire de Fréjus (Var) à l- imprudent qui l-a interrogée. Et d-étayer ce jugement par une rumeur – fausse – glanée dans un de ces emails viraux.  Vous n-osez pas critiquer le gouvernement depuis que Valérie Trierweiler a obtenu de Hollande le maintien de vos avantages fiscaux.  La dame souhaite rester anonyme parce qu-elle ne veut pas assumer publiquement son vote en faveur du FN aux municipales – pour la première fois –, alors qu-officiellement, elle est venue soutenir le maire sortant de la ville, Elie Brun (divers droite), ce dimanche 23 mars.

 

Les courriels ont-ils joué sur son choix ? Non, assure-t-elle, mais elle se déclare troublée de voir que tant d-amis qui lui faisaient suivre ces messages, ou à qui elle les répercutait, partagent son ras-le-bol . Parmi eux, plusieurs basculeront dans le vote FN au second tour, à Fréjus ou ailleurs.

 

Sait-elle que ces messages, aux sources non identifiables mais clairement situées à l-extrême droite, colportent des informations fausses ou tronquées ? Il y en a qui sont un peu gros, concède-t-elle. C-est un mélange de vrai et de faux. Mais souvent, on y lit des choses que l-on entend des mois après à la radio, comme ces manifestations à Paris en faveur de la charia et de la burqa en France, que les médias ont totalement passées sous silence.  Dans les faits, une seule manifestation, interdite, a rassemblé moins de 100 personnes contre la loi anti-voile, à Paris, en 2011, et les journaux en ont rendu compte à proportion de l-importance de l-événement.

 

A défaut de le changer, les hoax épousent l-air du temps.  Depuis cinq ans, on assiste à une montée très forte des contenus islamophobes, affirme Guillaume Brossard, cofondateur du site français Hoaxbuster, qui débusque les rumeurs sur Internet. Mais depuis quelques mois, cette hausse est relativisée par la montée en flèche du -- Hollande bashing --, dans des proportions qui n-ont rien à voir avec les critiques qui circulaient contre Sarkozy.

 

En six mois, nous avons collecté près de cinq cents de ces courriers électroniques, sans prétention d-exhaustivité ni de représentativité. Une majorité colporte une rumeur ou mélange faits imprécis et fausses informations. Un tiers s-en prend à François Hollande. Le gouvernement est concerné par un message sur quatre. La garde des sceaux, Christiane Taubira, la ministre la plus dénigrée, est visée par une quarantaine d-emails relayant aussi bien des critiques sur la loi ouvrant le mariage aux homosexuels que des rumeurs diverses, aux relents racistes.

 

Parmi les autres sujets récurrents figurent les impôts et la défense du contribuable (15 % des courriels). Les musulmans, l-islam, les Noirs et les immigrés sont également très régulièrement pris pour cible. Dans ce grand méli-mélo, une constante : les rumeurs collent à l-actualité. Entre la couverture de Closer mi-janvier et la fin du mois de mars, une petite quinzaine d-emails mentionnent Julie Gayet. Parmi eux, l-histoire de la grand-mère de Mme Gayet qui aurait accueilli chez elle, une nuit, sa petite-fille et le président. Une histoire inventée par un site parodique, et -- blanchie -- par un site d-extrême droite qui l-interprète volontairement au pied de la lettre, avant d-être reprise par des lecteurs perdus. Car pour les internautes, et particulièrement les plus âgés, le Web et les réseaux sociaux restent complexes à comprendre. Les commentaires sont confondus avec les articles eux-mêmes, les sites parodiques, comme Le Gorafi, sont pris pour argent comptant.

 

Pour le sociologue Pascal Froissart, le moteur de ces échanges n-est pas forcément le prosélytisme. Le but de ces chaînes, ce n-est pas de convaincre, explique l-auteur de La Rumeur. Histoire et fantasmes (Belin, 2010). Les gens ne font jamais suivre à la totalité de leur liste d-adresses. Ils choisissent ceux avec lesquels ils veulent rester en connivence. Ce qui compte, ce n-est pas tant de diffuser une nouvelle que de vérifier que l-on fait partie d-une communauté. Un peu comme une réponse électronique au fantasme des dîners en ville où une élite partagerait des informations dont le commun des mortels est coupé. A l-abri du secret des correspondances, c-est une manière de faire circuler des nouvelles dont l- establishment est, cette fois, exclu.

 

Je sélectionne toujours très soigneusement les destinataires selon la nature de l-email que je leur fais suivre, confirme une septuagénaire de Villeurbanne (Rhône). Cela me prend à chaque fois beaucoup de temps, je ne voudrais choquer personne avec un contenu qui ne serait pas adapté. Elle a toujours voté à droite, mais jamais pour le FN. Elle n a raté aucune des manifestations lyonnaises contre le mariage pour tous et se déclare hostile au -- gender --, à l-euthanasie et à l-IVG pour les gamines de 12 ans. Elle passe près de deux heures par jour à trier les courriels qui font déborder sa boîte selon des critères précis. Tout ce qui a l-air trop énorme, tout ce qui est vulgaire ou mal présenté part tout de suite à la poubelle.

 

Il n-est pas rare de voir réapparaître de vieux hoax recyclés. La rumeur selon laquelle la croix verte des pharmacies parisiennes serait interdite à la demande d-une association de musulmans ressurgit ainsi régulièrement. Ces emails contiennent énormément de compilations et de traductions, dit Pascal Froissart. La fausse -- histoire vraie -- de la mère de famille dont le fils aurait soi-disant été tué par celui de Christiane Taubira a déjà servi trois fois, en Espagne, en Argentine et au Pérou, ajoute Guillaume Brossard.

 

A chaque fois, selon Pascal Froissart, le principe est de retemporaliser les histoires fausses pour les rapprocher des destinataires – car la proximité est essentielle. Ainsi, les maires molestés pour avoir refusé de laisser servir de la nourriture halal dans leurs établissements scolaires ont changé plusieurs fois de ville. Ainsi, la rumeur du 93, qui laisse croire que des communes auraient organisé en secret l-arrivée de familles de la Seine-Saint-Denis s-est-elle déplacée au gré des vents numériques. Et elle n-est elle-même que la nouvelle version d-un canular récurrent, dont nous avons retrouvé trace au hasard d-un reportage au Luc, dans le Var, où deux électeurs du FN se déclaraient certains qu-un ancien maire socialiste de la commune avait négocié, dans les années 1970, de faire venir les familles des bas-fonds de Toulon et les Turcs du village voisin de Vidauban pour repeupler le centre de leur village, en déshérence.

 

A l-approche des municipales, l-intox politique va bon train. C-était trop beau pour que cela dure, on va encore payer : François Hollande rétablit la vignette automobile !, prévient un email qui a d-abord circulé en janvier, et dont une deuxième version illustrée a prospéré en mars. Preuves à l-appui, puisqu-y apparaît une image de cette pseudo-vignette 2014, ainsi que le commentaire Vérifié sur Internet (Le Figaro, Les Echos). A la lecture, on apprend que Jean-Marc Morandini [sic], le ministre du budget, vient d-obtenir l-aval de François Hollande pour rétablir la vignette automobile ! L-email est précédé de l-injonction  À DIFFUSER AVANT LES MUNICIPALES et se conclut par Votez bien !

 
 
Cette prolifération de fausses nouvelles a fini par alerter certains membres de l-UMP. Un élu nous a dit qu-il ne fallait pas que ça tourne au grand défouloir qui pourrait inciter les gens à voter FN, dit la sympathisante lyonnaise.

 

Les chaînes d-emails ont récemment commencé à se discipliner dans les usages, si ce n-est sur le fond. Avant de réexpédier les hoax, les internautes ont appris à effacer la liste des destinataires précédents et à utiliser la copie cachée. Des guides des bonnes pratiques du forward (transférer) circulent même, allant jusqu-à inciter à consulter le site Hoaxbuster pour éliminer les faux les plus grossiers. Ce n-est pas parce qu-on est anonyme que l-on peut faire n-importe quoi, dit la retraitée de Fréjus. Avant de demander ce que l-on pense de cette mosquée qui va être construite au premier étage de la tour Eiffel.
 
 

Jérôme Fenoglio -- Alexandre Léchenet

        Journal -- Le Monde --

 

 

 

Merci à notre Ami - Science Infuse -

qui m-a envoyé, par email,

cet article de salubrité publique.

    

 


Sunday 06 April 2014, a 15:02
interview...
 

 

 
Notre ami blogueur Dan ( Havrais dire
interviewé le Dimanche 6 Avril 2014 à 20h
par Yoland Simon aux Rencontres du Livre
sur Radio Albatros. Le Havre ( Fr 94,3 Fm )
( Durée : 30 minutes )
 
Rediffusions les
Mardi 8 Avril 2014 à 13h30
Mercredi 16 avril 2014 à 21h
Samedi 26 Avril 2014 à 10h
 
 
Pour consulter son blog :

Cliquer sur la photo du haut

 

Son livre :

Cliquer sur la photo du bas.

 
 
 
 
 

 

 

 
 

Monday 31 March 2014, a 00:23
une averse jetée sur la toile...
 

 

 
Il prit à pleine mains une averse abattue sur la mer, et la jeta sur la toile. Et c\'était bien la pluie qu\'il avait peinte ainsi, rien que de la pluie voilant les vagues, les roches et le ciel, à peine distincts sous ce déluge.
 
Guy de Maupassant
 
 
 
( “ Polémiques “ de Benoit Duteurtre )
             lu en Mars 2014
 
 
Illustration : “ Pluie à Etretat “ de Claude Monet ( 1884 )

Saturday 29 March 2014, a 10:06
Livraisons
 

 

L'homme est un livre où Dieu lui-même écrit.
A dit Victor Hugo ; subtile théorie !
Mais alors, la préface, en est-il bien l'auteur ?
Et pour les ex-libris, Dieu le dessinateur ?
La naissance en serait l'incipit naturel,
Et la mort l'épilogue aux pages si cruelles ?
Car sa propre épitaphe, on ne peut pas la lire,
Sauf si, de son vivant, on a dit quoi écrire …
 
Le livre est ma fenêtre ouverte sur le monde.
Prononça un poète à la muse profonde.
Pourtant, poèmes ou livres ont tous le même puits :
Les bons vieux dictionnaires où les mots sont enfouis.
Certains tels des élus, ne brillent qu'en leur titre ;
Un livre on peut aimer juste pour un chapitre,
Ou bien pour sa reliure ou encor son papier,
Ou sa seule préface ; en détestant l'entier.
 
Plutôt qu'un mauvais livre aimez mieux un bon mot.
A dit un humoriste en plaidant pro domo.
Tout le monde ne peut se nourrir d'incunables
Beaucoup préféreront la liseuse adaptable.
L'autobiographie serait d'autant plus noire,
Que ses pages en sont blanches où l'on décrit l'histoire ?
Certains livres se lisent en allant aux toilettes,
D'autres dans le salon ; faut-il une étiquette ?
 
Le livre est compromis entre auteur et lecteur. 
Sauf le livre de bord ? Ou bien le livre d'heures ?
Le livre le meilleur dit ce qu'on sait déjà,
Mais le dire il sait mieux que les autres qu'on a.
Si parler comme un livre est un bel avantage,
Ce ramage parfois montre moins beau plumage.
La musique des phrases, allant de pages en pages,
Ne prouve pas toujours que la parole est sage.
 
Une pièce sans livre est un corps sans son âme.
Soutient un érudit qui trop haut le proclame.
Si vous jugez un livre, aussi bien il vous juge ;
Bien malin qui dira lequel est le transfuge.
Le livre a deux auteurs : celui qui le lira
Et celui qui l'écrit. Lequel le comprendra ?
Ce que veut le lecteur, n'est autre que SE lire,
Ce que je livre là n'est pas un vain délire …
 
Jacques Grieu
 
 
 
 
Dessin de Deligne  :

http://www.iconovox.com/dessinateurs/deligne.html

Friday 28 March 2014, a 08:44
posé sur le sol...
 

 

 
 
Parfois, tu brilles, tu donnes le change, tu trousses ta phrase d'une belle formule, tu joues les désabusés, tu glanes dans le dérisoire un masque, mais quand on te connait, on sait bien que ce n'est pas toi, tu mens, tu triches, tu voudrais qu'on te crois funambule, mais le fil de ta vie est posé sur le sol.
 
 
( “ Café Grec “ de Jean-Joseph Julaud )
               lu en Juin 2013
 
 
 
 
Photo trouvée sur le site  :  http://www.yves.brette.biz/
 
 
 

 

 
 
 

Thursday 27 March 2014, a 08:27
Désynchronisation...
 

 

Si tu travailles avec un marteau-piqueur

pendant un tremblement de terre,
désynchronise-toi,
sinon tu travailles pour rien.
 
( Jean Claude Van Damme )
 
 
 

Wednesday 26 March 2014, a 08:07
tout sera oublié...
 

 

 
Le Monde ne devrait pas exister, le Monde est une méprise terrible, le produit absurde d'une fausse couche si absurde que rien, absolument rien n'y fait. Tout sera oublié, tout finira par disparaître et alors ce sera comme si rien n'avait existé.
 
 
( “ Siegfried - Une idylle noire “
       de Harry Mulisch )
 
 
 
Il y a une théorie qui dit que si un jour on découvre à quoi sert l'Univers et pourquoi il est là, il disparaîtra immédiatement pour être remplacé par quelque chose d'encore plus bizarre et inexplicable. Une autre théorie dit que cela s'est déjà passé.                    
 
 
( “ Le dernier restaurant avant la fin du Monde  “
                 de Douglas Adams )
 
 
 
 
                    

Monday 24 March 2014, a 23:08
Abécédaire potavrais ( 3 )
 

 

D :
 
 
Dagobert 1er :
Roi qui n'avait pas le sens des affaires.
 
Dame pipi :
Chef de cabinet.
Femme qui fait payer les gens dans le besoin.
Employée aux toilettes qui espère passer bientôt dame caca.
 
Delirium tremens : Petite folie.
 
Demeure :
Bâtiment qui reste sur place.
Exemple : La gare demeure et ne se rend pas.
 
Demi d'ouverture : Première bière de la journée.
 
Dépucelage : Ouverture de la chaste.
 
Dermatologue :
Médecin spécialiste qui a fait Sciences-peaux.
 
Diarrhée : Maladie courante.
 
Dieu : Pote en ciel important.
 
 
E :
 
 
Eclaircie : Temps mieux.
 
Education physique :
Education au moyen de coups de pieds au cul et de claques dans la gueule.
 
Egocentrisme : L'enfer du je.
 
Encéphalogramme : Prise de tête.
 
Enfance : Souvenirs qu'on trimballe toute sa vie.
 
Entraineuse : Pétasse à café.
 
Epouse : Femme de ménage.
 
Equipage : Des gars des eaux.
 
Esquimau :
Habitant du grand nord qui fond quand il se fait sucer le bâton.
 
Estelle : Oui, c'est bien elle.
 
Etau : Outil qui sert.
 
 
 
à suivre...
 
 
( “ Dictionnaire “ de Gédé )
 
 
 
 
 
Photo trouvée sur le site :

Sunday 23 March 2014, a 09:30
Démocratie
 

 

 
C'est aujourd'hui que tu dois aller voter
Pour élire de notre bonne ville le maire.
Un droit acquis, il n'y a pas à hésiter ;
Un devoir auquel tu ne peux te soustraire.
 
l'père Cantoche
 
 

Saturday 22 March 2014, a 13:05
plus près de toi, mon Dieu...
 

 

 
 
Chaque dimanche, Monsieur Riche va à la messe avec ses cinq grands fils. Le plus petit mesure 1 mètre 80. Ils se mettent au premier rang, pour être “ Plus près de toi, mon Dieu “.
Ils sont sympathiques, les cheveux courts, le visage ouvert, le regard franc. Ils connaissent tous les cantiques par cœur, ils les chantent avec beaucoup d'entrain et de ferveur. Dans les moments de recueillement, ils ferment les yeux, ou regardent en l'air, Dieu qui leur sourit. Monsieur Riche est fier de ses grands fils. Dans cette époque de laisser-aller, ils donnent une belle image de la jeunesse. Ils ont tous des cravates, des vestons foncés et des Weston qui brillent. Ils aident les aveugles et les sourds à traverser la rue. Ils ne fument pas, ils respectent les jeunes filles parmi lesquelles, un jour, ils choisiront la mère de leurs enfants.
Ils sont en bonne santé, les affaires sont florissantes, leurs études brillantes. Ils savent que Dieu est bon , ils sont reconnaissants pour tout ce qu'il a fait pour eux et chaque dimanche, ils lui rendent grâces.
Monsieur Pauvre ne va jamais à l'église. Il est encore un peu communiste, et surtout il trouve qu'il n'a pas vraiment de raison d'être reconnaissant à Dieu, puis la messe, c'est pile à l'heure de l'apéro.
Madame Pauvre, qui a un faible pour sainte Rita, va à la messe tous les dimanche. Un fichu sur la tête, elle reste au fond e l'église, près du bénitier, avec les petites gens.
A l'église, les riches sont devant, les pauvres derrière.
A la guerre, c'est le contraire.
 
 
( “ Les mots des riches. Les mots des pauvres “
               de Jean louis Fournier )
 
 
 
 

Thursday 20 March 2014, a 09:18
concentration...
 

 

 

 

Si tu parles à ton eau de Javel

pendant que tu fais la lessive,

elle est moins concentrée.

 

 

(  Jean Claude Van Damme )

 

 

 

 

 

 

Photo trouvée sur le site :

http://copain-d-avant-et-ma.forumgratuit.org/t75-un-peu-d-humour-en-ce-dimanche-matin

Tuesday 18 March 2014, a 09:42
égoutiers...
 

 

 
 
Les " affaires " succèdent aux affaires. Les scandales ne cessent d'éclater.  La vérité sort du puits grâce aux efforts des égoutiers qui sont les tâcherons du journalisme d'investigation. Zorros du stylo, Saints-Justs du micro, justiciers amateurs qui se prennent parfois pour des juges d'instruction et qui finiront par dynamiter la société si la volonté de nuire continue à l'emporter sur la volonté d'informer.
 
( “ Journal 1992/96 “ de Philippe Bouvard )
 
 
 
 

Monday 17 March 2014, a 08:58
Abécédaire ( 8 )
 

 
T :
 
Télépathie : Concentrez-vous et vous saurez ce que je pense de ce mot.
 
Travesti : Il flottante.
 
Trop :
Qui trop s'embrase mal éteint ( Jeanne d'Arc ).
 
Troufion :
En un mot, simple soldat.
En deux, double orifice.
 
Turlute : Service en sus.
 
 
U :
 
Uranium : Plus on l'enrichit, plus on s'appauvrit.
 
 
V :
 
Vacherie : Petite vengeance bien ruminée.
 
Vagin : Equivalent d'une attraction à Disneyland. On fait la queue pendant des heures avant de rentrer, et une fois à l'intérieur, ça ne dure que trois minutes.
 
Viager :
Principe amoral qui consiste à investir dans la pierre en espérant qu'elle soit vite tombale.
 
Viagra : Pilule qui redonne de l'espoir aux vieux et du souci aux vieilles.
 
Vie : Période aléatoire entre le néant et le néant.
 
Voyeur : Personne stupide qui mate les culs des filles planqué dans un fourgon.
( Le con voyeur de fion ).
 
 
W :
 
Western :
Film à deux balles où le méchant en prend une.
 
 
X :
 
X : Pourquoi classer X les films de Q  ?
 
 
Y :
 
Yoga :
Permet d'ouvrir ses chakras et de fermer sa gueule.
 
 
Z :
 
Zoo : Seule prison au monde où les détenus se masturbent devant les enfants.
 
 
 
( “ Le dictionnaire “ de Laurent Baffie )
 
 
et c'est fini...
 
 
 
 
 
 
 
 
Abécédaires ( 1 / 2 / 3 / 4 / 5 / 6 et 7 ) :

Sunday 16 March 2014, a 10:38
Résoudre...
 

 

 
C'est quand tu vois
un moustique se poser sur tes couilles 
que tu sais que rien ne se résout par la violence....
 
( Proverbe Chinois )

Thursday 13 March 2014, a 22:37
Les éditions de l'Aiguille ont 5 ans...
 

      signature+4.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour cet anniversaire,

3 auteurs s'installent à la table de signature

le Samedi 15 Mars 2014 de 15h à 18h

à " La Galerne " :

 

 

 

Le poète-écrivain Luis PORQUET,

auteur de " Route de nuit ".

 

http://leseditionsdelaiguille.blogspot.fr/2014_02_01_archive.html

 

 

Yoland SIMON,

qui a rassemblé ses chroniques littéraires

de Radio Albatros

dans le livre " Page à page ".

 

http://leseditionsdelaiguille.blogspot.fr/2014_01_01_archive.html

 

 

 

 Catherine VARGUES,

qui poursuit son œuvre de nouvelliste

à travers les 

“ Souvenirs de la maison d'Yvonne “

 

http://www.lagalerne.com/livre/7039177-souvenirs-de-la-maison-d-yvonne-catherine-vargues-editions-de-l-aiguille

http://leseditionsdelaiguille.blogspot.fr/2012_04_01_archive.html

 

 

 

-- Librairie “ La Galerne “/148 rue Victor Hugo-Le Havre.

    http://www.lagalerne.com

Présentation
J'attends d'un Auteur qu'il me parle de lui, c'est à dire de moi : qu'il augmente la conscience que j'ai de moi-même par identification ou par opposition avec la sienne. (1)

" Je glane chaque jour une phrase, un paragraphe que je consigne ensuite sur un cahier, lequel peu à peu devient un livre, un étonnant fouillis sans histoire, mais qui les traverse toutes et construit à chaque lecture quelque chose de différent d'où émanerait, selon moi, un début de vérité, c'est à dire un mystère absolu. (2)

Amoureux de Littérature, vous trouverez ici les passages de mes lectures qui m'ont interpellé.
Ces " Morceaux choisis " me parlent et j'ai envie de les faire partager à des gens qui, comme moi, n'ont pas besoin, de faire travailler leur cerveau pour que ça les émeuve. (3)

Soyez les bienvenus, amateurs de philosophie, poésie, humour, dérision, choses obscures, particulières et sans grand intérêt mais...
QUI SONT LA...! (4)

Les travaux de l'esprit ne sont pas plus méprisables que les travaux manuels. “ (5)

Ce serait de l'égoïsme d'avoir une vie intérieure et de ne pas l'extérioriser un peu. (6)

Nul ne peut préjuger des lieux où souffle l'esprit. (7)

Les plus infimes observations peuvent conduire à de vastes pensées. (8)

l'père Cantoche

(1) " Lire et Ecrire " de Maurice Chapelan.
(2) Citation remaniée et personnalisée du " canapé rouge " de Michèle Lesbre.
(3) Librement inspiré par Jacques Grieu ( " Brouillard en Baie de Seine “ )
(4) Librement inspiré par François Taillandier ( " N6 " )
(5) Nicolas Boileau.
(6) " Journal1997/2000 " de Philippe Bouvard
(7) Anonyme
(8) Yoland Simon

Image de fond : ericdetrez.free.fr

L'auteur interviewé par Yoland Simon
sur Radio Albatros Le Havre :
http://percantoch.blog.mongenie.com/index/p/2013/03/1901700

Envoyer un mail à l'auteur
publicité
commentaire(s)
égoïsme... père Cantoche (22/07/2014 22:54)

Merci, mon gendre......

égoïsme... JM gendre Allemand (22/07/2014 20:58)

bon anniversaire, ch...

égoïsme... père Cantoche (22/07/2014 19:03)

Merci mon bon Phyll....

égoïsme... phyll (22/07/2014 17:37)

... que vois-je ??.....

égoïsme... père Cantoche (22/07/2014 14:51)

Merci Emmanuel, pour...

égoïsme... Emmavar (22/07/2014 14:37)

Bon anniversaire jeu...

égoïsme... père Cantoche (21/07/2014 21:31)

Merci les Ami(e)s Ja...

litière géante... père Cantoche (21/07/2014 19:54)

( Suite ) Là, par...

litière géante... père Cantoche (21/07/2014 19:49)

Cher Lancelot, Oh l...

égoïsme... phyll (21/07/2014 19:10)

... se poser la ques...

mes catégories
humour (302)
philosophie (263)
littérature (130)
Littérature (115)
convivialité (64)
société (56)
poésie (47)
Philosophie (45)
la blague du dimanche (32)
Société (28)
la blague du Dimanche (24)
Humour (24)
hommage (12)
HAC (8)
témoignage (5)
Convivialité (3)
anniversaire (3)
Poésie (3)
devinette (3)
Poèsie (3)
poèsie (3)
Hommage (3)
histoire (3)
hac (3)
humour noir (3)
théâtre (3)
politique (2)
actualité (2)
poesie (2)
musique (2)
Auto-dérision (2)
Poesie (1)
courrier (1)
2009 (1)
08/09 (1)
Actualité (1)
Convivialité (1)
opera (1)
retour (1)
anniversare (1)
merci (1)
Théâtre (1)
societé (1)
Philosphie/Humour (1)
Desespoir (1)
humeur (1)
blague du Dimanche (1)
La blague du Dimanche (1)
blague du dimanche (1)
Nécrologie (1)
litterature (1)
Philosphie (1)
sport (1)
photo (1)
témoignages (1)
Articles précédents
Liste des articles
calendrier
«juillet 2014»
LunMarMerJeuVenSamDim
01 02 03 04 05 06
07 08 09 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31
archives
2014-07 (11)
2014-06 (13)
2014-05 (2)
2014-04 (11)
2014-03 (19)
2014-02 (16)
2014-01 (9)
2013-12 (1)
2013-11 (12)
2013-10 (16)
2013-09 (16)
2013-08 (15)
2013-07 (6)
2013-06 (5)
2013-05 (18)
2013-04 (17)
2013-03 (25)
2013-02 (18)
2013-01 (21)
2012-12 (18)
2012-11 (16)
2012-10 (9)
2012-09 (8)
2012-08 (16)
2012-07 (11)
2012-06 (9)
2012-05 (20)
2012-04 (24)
2012-03 (23)
2012-02 (26)
2012-01 (23)
2011-12 (22)
2011-11 (16)
2011-10 (19)
2011-09 (9)
2011-08 (27)
2011-07 (15)
2011-06 (9)
2011-05 (22)
2011-04 (23)
2011-03 (28)
2011-02 (28)
2011-01 (30)
2010-12 (27)
2010-11 (19)
2010-10 (24)
2010-09 (27)
2010-08 (11)
2010-07 (16)
2010-06 (9)
2010-05 (13)
2010-04 (19)
2010-03 (28)
2010-02 (28)
2010-01 (23)
2009-12 (18)
2009-11 (29)
2009-10 (23)
2009-09 (23)
2009-08 (5)
2009-07 (14)
2009-06 (6)
2009-05 (8)
2009-04 (15)
2009-03 (16)
2009-02 (14)
2009-01 (21)
2008-12 (18)
2008-11 (16)
2008-10 (14)
2008-09 (3)
2008-08 (14)
2008-07 (8)
2008-06 (1)
2008-05 (16)
2008-04 (6)
thèmes
Société
Mes blogs Mongenie préférés
UNDESSINJOUR
0N SE FAIT LA VIE PLUS BELLE - bricolage, astuces...
Fium'orbu... Mots et maux, des mots pour adoucir les maux...
0YEZ OYEZ BONNES GENS LES ETATS D'AME DE CITOYENS ORDINAIRES
Fatras de tout ou de rien
lettred'amour
Découvrez CORBEAU NIGAUD
Mes autres blogs préférés
Les voyages de Danae
André du Havre
photos du Havre
Le Havre d'avant
l'equipe
Les fous de Vierzon
l'père lippi
Havrais-dire
objectif
Jean Paul 76
Phyllhavre
chorale havraise
gede
du Havre à Lugos
libre pensée
Raymonde
Yakelimounette
se coucher
jmh
horloge mondiale
ressonus
les poèmes de Genevieve
eunuque
Havre Sud
Wide
l'Aiguille
littérature
petite jeanne
Coluche par Gerard
démolisseur de rumeurs
tbear
HAC
marcopolo76.canalblog.com/
KOOIs
Gerard'aplemont
franciscopolis
Christian Richer
Poésies de Maryvonne
paricilabonnesoupe
Jojo
Zelba
Léo Bio
La boitameuh
Paris Zig Zag
D'autres blogs sur monGenie
0N SE FAIT LA VIE PLUS BELLE -
Liberté Egalité Fraternité
READYTOPLAY
SOLIBLOG
ON VIT UNE EPOQUE FORMIDABLE !
Best Of
Vos commentaires sont les bienvenus...
Pierre Dac(te) 4 et dernier
Pierre Desproges ( 3 )
Vertige


** ** © Learnorama - conditions générales - développé par Learnorama - Contact